Nancy Petry

  • Montréal, Québec, 1931
  • Artiste visuelle (peinture)

Née à Montréal, Nancy Petry demeure et travaille à Montréal et à Londres, en Angleterre. Diplômée en 1952 de l’Université McGill, Fine Arts, elle a, de 1954 à 1978, étudié la peinture, la gravure et le cinéma à Paris et à Londres. Sa route traverse les continents mais aussi les grands courants artistiques et principalement ceux de l’abstraction.

Comme beaucoup d’artistes prolifiques, ses créations se subdivisent en périodes particulières. Ses débuts de 1948 à 1958 sont marqués par la figuration, puis les années 1958-1960 annoncent l’abstraction. Par la suite (1960-1986), ses séjours à Londres, Paris, Ibiza, en Grèce et aux Antilles lui inspireront des œuvres de composantes abstraites, comme ses séries Jazz, Rivers, Islands et Mountains, Light Sightings, Windswapt, Windward. Entre 1986 et 2004, Petry a également associé des performances à ses suites picturales, tel est le cas de Naïades, Peregrinations, Sacred Sites of the Khmer et Fragments. La carrière de Petry est jalonnée de nombreuses expositions individuelles et de groupe dans des galeries prestigieuses, des musées et des manifestations d’art tant au Canada, en France, en Angleterre, en Italie, en Suisse, aux États-Unis, en Russie, au Brésil. De très nombreuses œuvres de Nancy Petry font partie de collections publiques et privées tels le MONA New Art (Détroit, É-U), le Centre national d’archives des arts contemporains (Kaliningrad, Russie), la Galerie SESI (Sao Paolo, Brésil), la Banque d’œuvres d’art du Conseil des Arts du Canada. Artiste polyvalente, la production de Petry comprend autant la peinture, la gravure, la photographie, le cinéma que les nouveaux médias.

La lithographie qu’elle a offerte à Productions SuperMusique en 2016 est tirée de la série Islands et porte en sous-titre l’extrait d’un poème de Homère: The deathless Ancient of the Deep here makes his haunt.

[iii-16]