Une théorie des ensembles: Ambiances Magnétiques en concert

  • Vendredi 7 février 1992
  • Samedi 8 février 1992
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario

C’EST PAS NOUVEAU, C’EST VIVANT!: En 1992, l’étiquette de disques indépendante Ambiances Magnétiques, fondée à Montréal en 1983, regroupe les musiciens et musiciennes Michel F. Côté, Jean Derome, André Duchesne, Joane Hétu, Diane Labrosse, Robert M. Lepage, René Lussier et Danielle Palardy Roger. Ambiances Magnétiques réunit des musiques qui figurent parmi les plus inventives: jazz fragmenté, rock déstructuré, folklore réinventé, ambiances bruitistes et chansons éclatées.

Produite en concert par Productions Super-Mémé, cette Théorie des ensembles, présentée deux soirs à Montréal à la Maison de la culture Frontenac, regroupe quinze musiciens et musiciennes de l’étiquette. Bruire de Michel F. Côté; La flore laurentienne, avec Bernard Gagnon, Robert M. Lepage, Serge Lépine et Pierre St-Jak; Les Granules, avec Jean Derome et René Lussier; Justine, avec Joane Hétu, Diane Labrosse, Marie Trudeau et Danielle Palardy Roger et pour finir Locomotive, avec André Duchesne, Claude Fradette, Francis Grandmont et Rémi Leclerc.

Pour l’occasion, PSM a commandé deux œuvres: la première à Jean Derome, «Ambulance en plastique», et la seconde à André Duchesne, «Montréal, 7 h AM». Ces deux créations sont interprétées par un ensemble de musiciens mis sur pied spécialement pour l’occasion. Cette formation constitue, d’une certaine manière, l’ancêtre de l’Ensemble SuperMusique. Le concert sera enregistré et le disque paraîtra sur l’étiquette Ambiances Magnétiques.

Participants