Joëlle Léandre à Montréal

5 jours de concerts et de rencontres avec la grande improvisatrice Joëlle Léandre.
  • Jeudi 6 octobre 2011
    14h00 à 17h00

Entretien: Improvisation vs composition

L’objectif de cet entretien est de rassembler des spécialistes, chercheurs et musiciens, autour de la question de la relation entre l’improvisation et la composition. Joëlle Léandre, Danielle Palardy Roger, Jérôme Blais, Christine Esclapez et Sophie Stévance parleront ainsi de comment, en développant des procédés d’écriture issus de l’improvisation, se composent de nouveaux scénarios, des modes de jeux et des codes inédits. Ils nous entretiendront également sur le renouvellement des rôles du compositeur et de l’interprète, leur rapport avec l’auditeur, et sur le rapport du musicien avec son instrument. Cette rencontre nous permettra de partager avec eux leurs expériences et leurs connaissances et nous amènera à nous pencher sur un mode de connaissance et sur un discours qui englobe le processus créateur en tant que composante de la recherche.

Partenaires: Université de Montréal et OICRM

L’OICRM est un groupe de recherche interdisciplinaire, interuniversitaire et international qui travaille sur les thématiques générales de la création et de la recherche en musique. Ce groupe réunit des chercheurs et des étudiants québécois, canadiens et étrangers. Il regroupe sept unités de recherche et laboratoires affiliés aux universités de Montréal et Laval.

Salle Serge-Garant — Faculté de musique — Université de Montréal
200, avenue Vincent-d’Indy, B-484
  • Vendredi 7 octobre 2011
    10h30 à 12h30

Entretien: Café + croquignoles + conversation

Le public est convié à se joindre au groupe de lecture de l’ICASP de l’Université McGill pour un entretien avec Joëlle Léandre sur son engagement dans la musique improvisée et son implication dans d’autres disciplines artistiques comme la danse et le théâtre.

Les membres de ce groupe de lecture se rencontrent régulièrement pour discuter des pratiques de l’improvisation dans toutes ses dimensions et sous toutes ses formes. Provenant autant de l’Université McGill que de la communauté en général, ces musiciens, chercheurs et autres passionnés de l’improvisation conversent et débattent amicalement autour d’un très large éventail d’intérêts et de disciplines: musique, philosophie, théâtre, danse, philosophie politique, psychologie, architecture, gestion et droit.

Le nombre de places étant limité, la priorité sera donnée aux participants à l’atelier Le caribou sonore et aux membres de l’ICASP. Le grand public est donc invité à confirmer sa présence: lecaribousonore@gmail.com

Partenaires: ICASP et Le caribou sonore.

ICASP: Le projet de recherche de l’ICASP se concentre principalement sur le jazz et la musique d’improvisation innovatrice. Les questions et problématiques qui émergent de ces pratiques musicales ont des conséquences sociales palpables. Les courants d’improvisation les plus radicaux représentent pour eux un intérêt particulier, le groupe pouvant en effet y identifier clairement des concepts sur la formation des communautés alternatives, les droits humains, l’activisme social, la réinterprétation de l’histoire des minorités, ainsi que des modes critiques de résistance et de dialogue.

Le caribou sonore: Le caribou sonore explore, produit et diffuse des musiques créatives qui sont passées «entre les mailles du filet». Ce groupe s’investit particulièrement dans la promotion et le soutien des artistes de la relève. Il cherche à construire et consolider des liens internationaux entre artistes, il encourage les collaborations et les hybridations stylistiques. Le caribou sonore privilégie les musiques créées en périphérie des circuits habituels: la musique improvisée/actuelle, certaines pratiques en musique contemporaine, l’art sonore, l’électroacoustique et la musique des compositeurs vivants. Le caribou sonore defend l’idée que l’espace limitrophe occupé par ces pratiques ouvre la porte à une grande fluidité entre philosophies esthétiques, pédagogies et méthodes; en effet, cette convergence peu orthodoxe, aux confins de pratiques plus conventionnelles, favorise un bouillonnement artistique aussi fascinant que pertinent.

Bureau de l’ICASP — Faculté des arts — Université McGill
3465, rue Peel, 4e étage
  • Vendredi 7 octobre 2011
    18h30

Film: Basse continue

Ce documentaire de Christine Baudillon suit à la trace pendant trois ans (entre 2005 et 2008) la contrebassiste française Joëlle Léandre. On voit celle-ci dans son appartement à Paris, dans sa maison de campagne dans le sud de la France, au Mills College à Oakland en Californie où elle dirigeait des classes d’improvisation et surtout lors de tournées en France, en Belgique et en Israël. La passionnée et volcanique Joëlle Léandre partage avec nous ses convictions et son immense engagement dans la musique nouvelle et improvisée. Nous découvrons ses années de formation et les influences marquantes, celles de John Cage, Giacinto Scelci et Derek Bailey. On la voit lors de concerts avec entre autres, Anthony Braxton, Fred Frith, India Cooke, Barre Philips, Daunik Lazro, Lori Freedman et Georges Lewis.

La cinéaste Christine Baudillon nous transmet un magnifique portrait de Joëlle Léandre; la contrebassiste nous apparaît comme une artiste touchante, drôle, engagée, et qui se livre sans aucune complaisance. Un film admirable et un tour de force de la part de Baudillon qui nous maintient suspendus aux lèvres de Léandre pendant plus de deux heures.

Partenaire: La cinémathèque québécoise

Cinémathèque québécoise
335, boulevard de Maisonneuve Est
  • Samedi 8 octobre 2011 au lundi 10 octobre 2011

Le caribou sonore: Ateliers (3 jours)

[De 10h30 à 16h.]

Ces trois jours d’ateliers d’improvisation avec Joëlle Léandre (de 10h30 à 16h) sont présentés à douze jeunes instrumentistes (nés avant 1976) recrutés dans les facultés de musique des universités à Montréal (McGill, Concordia et Montréal) ainsi qu’au Conservatoire de musique. Ces ateliers représentent une chance unique de côtoyer Joëlle Léandre et de bénéficier de l’enseignement de cette grande pédagogue qui, en 2002, 2004 et 2006, occupa la Chaire Darius Milhaud, pour la composition et l’improvisation, comme Visiting Professor au Mills College à Oakland (Californie).

Coordonnée par la jeune pianiste Charity Chan, la réalisation de ces ateliers a été également soutenue par ICASP/McGill et le Suoni per il Popolo.

Partenaires: Le caribou sonore, ICASP et le Suoni per il Popolo.

La Sala Rossa
4848, boulevard Saint-Laurent, 3e (près de l’angle Saint-Joseph)
  • Samedi 8 octobre 2011
    20h00

Joëlle Léandre + Ensemble SuperMusique

Présentée dans le cadre de L’OFF JAZZ, cette soirée de concert se divisera en deux parties:

  • En première partie, un solo de la contrebassiste Joëlle Léandre; l’instrumentiste virtuose se déploie avec incandescence, elle triture, fouette ou caresse sa contrebasse et ouvre devant nous l’immense palette de sons, de timbres et de couleurs d’un instrument qu’elle rend aussi vivant qu’elle-même.

  • En deuxième partie, Joëlle Léandre et l’Ensemble SuperMusique jouent des canevas et jeux d’improvisation conçus par Jean Derome, Joane Hétu, Joëlle Léandre et Danielle Palardy Roger. L’Ensemble SuperMusique est une formation à géométrie variable composée d’improvisateurs et de solistes virtuoses. Piloté par Hétu et Roger depuis 1998, cet ensemble est essentiellement dédié à la musique actuelle et improvisée. Le son de l’ensemble est unique et nous apparaît comme une organisation complice de dissonances, de bruits, de strates et de rythmes. Énergiques, généreux et d’une rare sincérité, les membres de cet ensemble partagent avec un plaisir évident un véritable lien de création et de démocratie. La présence de Léandre parmi eux, c’est la promesse d’un concert exceptionnel et spectaculaire.

Lion d’Or
1676, rue Ontario Est
  • Lundi 10 octobre 2011
    20h30

Le caribou sonore: Concert de clôture des Ateliers

Excellente idée de clore les trois jours d’ateliers du Le caribou sonore par un concert ouvert au grand public. C’est un beau défi et un grand moment pour ces douze jeunes instrumentistes de partager avec nous, dans la fébrilité de cette représentation publique, leur dernière rencontre de musique improvisée. Un concert qui nous permettra d’apprécier le langage développé au cours de leurs trois jours passés côte à côte sous l’influence et la direction de Joëlle Léandre.

Partenaires: Le caribou sonore, ICASP et le Suoni per il Popolo.

La Sala Rossa
4848, boulevard Saint-Laurent, 3e (près de l’angle Saint-Joseph)