Jean Derome et les Dangereux Zhoms

Dossier de presse

Jazz & Blues — De l’amitié, du blues et de Jean Derome

Par Serge Truffaut in Le Devoir (Québec), 5 septembre 2009
Derome n’a pas son pareil, avec cette formation, pour faire des clins d’oeil à Georges Pérec ou à Raymond Queneau, tout en ponctuant musicalement le tout à l’enseigne de l’aventure.

[…] Du blues sautons dans la mare du jazz libre, vivifiant, iconoclaste, déroutant, drôle et autre sur laquelle navigue l’immense Jean Derome. Le mardi 8 septembre, l’altiste des profondeurs, le baryton au long cours, sera à la tête de ses Dangereux Zhoms à la Sala Rossa, sise au 4848 du boulevard Saint-Laurent.

Les dangereux oulipiens s’appellent Pierre Cartier à la contrebasse, Gordon Allen à la trompette, Guillaume Dostaler au piano, Bernard Falaise à la guitare, Nadia Francavilla au violon, Lori Freedman aux clarinettes, Joane Hétu au chant, Jean René à l’alto, Pierre Tanguay à la batterie, Martin Tétreault au tourne-disques et Tom Walsh au trombone. Signe particulier? Derome n’a pas son pareil, avec cette formation, pour faire des clins d’oeil à Georges Pérec ou à Raymond Queneau, le grand satrape devant l’Éternel, tout en ponctuant musicalement le tout à l’enseigne de l’aventure. Celle synonyme de surpriseSSS.

Annonce

in ServicesMontréal.com (Québec), 24 août 2009

SuperMusique célèbre 30 ans de création, de production et de diffusion de musiques actuelles et présente sa nouvelle saison Musiques topographiques. Premier concert: Jean Derome et les Dangereux Zhoms + 7.

Avec plus de trente ans de carrière et 70 disques à son actif, il est l’un des musiciens et improvisateurs les plus actifs et les plus éclectiques de la scène canadienne des musiques créatives. Il s’entoure ici de ses valeureux et fidèles complices des Dangereux Zhoms et de sept autres instrumentistes, dans les traces de Plates-formes et de Traquenards, ses deux récentes compositions faites d’un subtil alliage de structures écrites et d’aires réservées à l’intelligence de ces 12 improvisateurs virtuoses. Une musique sensible, puissante et empreinte d’humour. Ce concert a été présenté lors de la dernière édition du Festival de musique actuelle de Victoriaville.

Autres textes dans

  • Rue Frontenac (Québec)