Entretien: Café + croquignoles + conversation

Joëlle Léandre à Montréal
  • vendredi 7 octobre 2011
    10h30 – 12h30
Bureau de l’ICASP – Faculté des arts – Université McGill
3465, rue Peel, 4e étage
Un entretien avec Joëlle Léandre sur son engagement dans la musique improvisée et son implication dans d’autres disciplines artistiques

Le public est convié à se joindre au groupe de lecture de l’ICASP de l’Université McGill pour un entretien avec Joëlle Léandre sur son engagement dans la musique improvisée et son implication dans d’autres disciplines artistiques comme la danse et le théâtre.

Les membres de ce groupe de lecture se rencontrent régulièrement pour discuter des pratiques de l’improvisation dans toutes ses dimensions et sous toutes ses formes. Provenant autant de l’Université McGill que de la communauté en général, ces musiciens, chercheurs et autres passionnés de l’improvisation conversent et débattent amicalement autour d’un très large éventail d’intérêts et de disciplines: musique, philosophie, théâtre, danse, philosophie politique, psychologie, architecture, gestion et droit.

Le nombre de places étant limité, la priorité sera donnée aux participants à l’atelier Le caribou sonore et aux membres de l’ICASP. Le grand public est donc invité à confirmer sa présence: lecaribousonore@gmail.com

Partenaires: ICASP et Le caribou sonore.

ICASP: Le projet de recherche de l’ICASP se concentre principalement sur le jazz et la musique d’improvisation innovatrice. Les questions et problématiques qui émergent de ces pratiques musicales ont des conséquences sociales palpables. Les courants d’improvisation les plus radicaux représentent pour eux un intérêt particulier, le groupe pouvant en effet y identifier clairement des concepts sur la formation des communautés alternatives, les droits humains, l’activisme social, la réinterprétation de l’histoire des minorités, ainsi que des modes critiques de résistance et de dialogue.

Le caribou sonore: Le caribou sonore explore, produit et diffuse des musiques créatives qui sont passées «entre les mailles du filet». Ce groupe s’investit particulièrement dans la promotion et le soutien des artistes de la relève. Il cherche à construire et consolider des liens internationaux entre artistes, il encourage les collaborations et les hybridations stylistiques. Le caribou sonore privilégie les musiques créées en périphérie des circuits habituels: la musique improvisée/actuelle, certaines pratiques en musique contemporaine, l’art sonore, l’électroacoustique et la musique des compositeurs vivants. Le caribou sonore defend l’idée que l’espace limitrophe occupé par ces pratiques ouvre la porte à une grande fluidité entre philosophies esthétiques, pédagogies et méthodes; en effet, cette convergence peu orthodoxe, aux confins de pratiques plus conventionnelles, favorise un bouillonnement artistique aussi fascinant que pertinent.

La presse en parle