Coupure de presse

Tempête de sons

Par Noémi Mercier in Campus #20,11 (Québec), 11 février 2000

Trois DJs et six tables tournantes se préparent à donner un concert de sifflements, de craquements, de tempêtes et autres bruits d'hiver au milieu du Parc Lafontaine. Les 17 et 18 février, au Centre culturel Calixa-Lavallée, DJ Pocket, DJ Mutante et Martin Tétreault livreront leur «platinage de fantaisie» dans la salle d'une centaine de places. En première partie du spectacle gratuit Musiques d'hiver, leur segment alliera «des univers musicaux totalement différents», mentionne Martin Tétreault. Le «corrosif» DJ Mutante, le plus jeune des trois, est issu du milieu techno hardcore. Le «frénétique» DJ Pocket, un ancien professeur de break-dancing et adepte du beatbox humain, œuvre surtout sur la scène hip hop. «Moi, je suis le déviant, confie Martin Tétreault, actif en musique actuelle depuis une quinzaine d'années. Depuis deux ans, je fais surtout un travail de bruitiste, à partir du caractère abstrait du tourne-disque.» Il travaille, par exemple, sur les sons générés par les moteurs des tables tournantes.» Leur prestation de 30 minutes, intitulée Platinistes ou patinistes, sera une mosaïque de références à la saison froide, «une série de tableaux» semi-improvisés qu'ils répètent présentement en atelier. «Notre registre est très large, explique Martin Tétreault. Ça peut aller des sonorités de vent jusqu'aux références au hockey… de l'abstraction à la peinture à numéros.»

En deuxième partie sera créée Musique d'hiver, une œuvre de Joane Hétu pour voix et instruments acoustiques: saxophone, flûtes, piano, accordéon et batterie. Joane Hétu, Jean Derome, Guillaume Dostaler, Diane Labrosse et Pierre Tanguay sont tous des artistes éclectiques, actifs et reconnus sur la scène de la musique actuelle, qui ont trempé dans les milieux de la danse, du théâtre et du cinéma. Un feu de foyer extérieur sera allumé chaque soir, avant le début du concert et à l'entracte. Chaleur en perspective pour musique de froidure.