Coupure de presse

Compte-rendu du FIMAV 2016

Par Alex Pelchat in Voir (Québec), 25 mai 2016
Un succès!

Les années se suivent et ne se ressemblent pas au FIMAV. Après quelques années avec des orientations se démarquant clairement, cette année et l’année dernière ont été davantage variées. Pour cette édition, les festivaliers ont eu droit à un bon nombre de petits ensembles dédiés à musique expérimentale instrumentale et composée mais également à plusieurs électroacousticiens et groupes rock. Retour sur une cette trente-deuxième édition intéressante bien qu’inégale. (…)

Après la pause du souper, la soirée s’est résumée avec une performance joignant deux grands ensembles québécois de musique improvisée, Ensemble Supermusique de Montréal et le GGRIL de Rimouski. Mené par le français Olivier Benoit, les deux groupes, qui totalisaient ensemble quatorze musiciens, s’en sont donné à cœur joie avec une longue pièce nuancée mais d’une intensité louable. Si on aurait pris davantage du bruitisme de Vergil Sharkya et de Martin Tétreault, le jeu grandiose d’Isaiah Ceccarelli à la batterie, la rythmique pesante de Luke Dawson et les sons tonitruants d’Ida Toninato au saxophone ont ravi les festivaliers, moi inclus. Si la musique improvisée en grand ensemble avec direction comporte son lot de clichés (grandes montées, moments de folie un peu forcés, etc…), Olivier Benoit a su mené la barque avec brio, poussant les musiciens à leurs limites et en favorisant le développement organique de la pièce plutôt que la formule «spectacle» trop souvent associée à l’exercice. Un succès! (…)